La biodisponibilité ionique

L’organisme reconnaît non seulement ses carences mais aussi ses faiblesses. Il n’y a pas d’excès, les minéraux sont bio-disponibles, et, selon le terrain, l’organisme peut réagir différemment.

D’un point de  vue nutritionnel, notre organisme, actuellement, ne peut extraire, des aliments quotidiens les minéraux nécessaires à son bon fonctionnement.

Cependant, et selon les études réalisées au cours des dernières décennies, en matière de nutriments aptes pour l’homme, il a été confirmé que retrouver l’équilibre minéral est un facteur indispensable pour rétablir le Terrain biologique interne et une bonne santé intégrale.

La dégradation de la chaîne alimentaire au cours des cinquante dernières années a contribué en grande partie à endommager les maillons qui la composent.

Pour l’agriculture, citons le passage d’une production « artisanale et locale » à une production « industrielle et globale », avec l’utilisation de pesticides et de fertilisants chimiques ou avec les modifications génétiques des graines et les cultures plus récentes génétiquement modifiées. 

Pour l’élevage, l’usage massif d’antibiotiques, l’alimentation d’herbivores avec des farines d’origine animale et même dans les établissements piscicoles, une alimentation inadéquate, basée quasi exclusivement sur l’augmentation de la production, aux dépens de la qualité.

Cette dégradation parvient jusqu’à l’homme au travers de son alimentation et provoque, selon la majorité des nutritionnistes, de nouvelles maladies, un affaiblissement du système immunitaire et différentes synergies nocives qui amoindrissent l’organisme.

Cependant, il existe sur terre une deuxième chaîne alimentaire préservée, qui peuple naturellement les océans et dans laquelle, il est possible de puiser les nutriments minéraux, entre autres, qui font défaut dans l’alimentation industrielle.

Les éléments traces qui se forment dans les fonds marins ou sur terre sont des éléments inorganiques du fait qu’ils n’ont pas été préalablement digérés par des micro-organismes vivants. En outre, la quantité de chaque élément trace varie d’un échantillon à l’autre et ne reflète pas les rations présentes dans le  corps humain. A contrario, à la différence des minéraux terrestres ou du fond marin, chaque élément trace ou minéral essentiel est présent dans l’eau de mer dans un ratio synergétique parfait.

Les animaux, à l’origine dans l’eau de Mer océanique, ont développé, au cours de leur évolution, une stratégie symbiotique pour garantir leur survie. Leur adaptation à la vie sur terre a été une réussite évolutive fondamentale qui a requis de profonds progrès biologiques, en dépit de facteurs adverses, pour le maintien d’une composition minérale, d’une température et d’un pH constants.

Le phytoplancton, la biomasse la plus importante de la planète, grâce au processus de photosynthèse sous l’action du soleil, module tous les minéraux existants et les transfère à l’eau de mer. 

Le zooplancton s’alimente de ce « potager biologique marin naturel » en créant à son tour une masse d’éléments biodisponibles, pour l’organisme humain, grâce à la biocénose marine, qui n’est autre que la transformation des éléments minéraux non biodisponibles en éléments minéraux biodisponibles.

Ainsi, l’eau de Mer apporte la totalité des minéraux et des éléments trace nécessaires à la régénération et à la nutrition cellulaire, de manière biodisponible et sans antagonisme en raison de leur concentration analogue à celle de nos liquides internes.
Les ions (rappelons-le, à présent en phase liquide, absents en phase solide) sont des éléments chimico-électroniques naturels qui agissent par effet synergique dans une symbiose naturelle avec notre organisme dont la formulation minérale de ses liquides est identique à l’eau de Mer.

Le plancton forme de grandes concentrations, dans des endroits où existent des tourbillons appelés Eddies ou Vortex.

On utilise une pompe d’extraction qui se place à un certain nombre mètre de profondeur.

Le zooplancton s’alimente de ce « potager biologique marin naturel » en créant à son tour une masse d’éléments biodisponibles pour l’organisme humain.

L’homéostasie hydrominérale

L’identité de la formule minérale de l’eau de Mer, solution colloïdale pré-biotique avec la totalité des liquides organiques, est un fait biologique démontré et entériné par la clinique.

Le néphron excrète le double du volume hydrique et de particules solides, sous l’action de l’eau de Mer en comparaison avec un sérum physiologique conventionnel.

Les océans contiennent la séquence de l’homéostasie de la Vie (le code génétique originel qui possède et contrôle l’évolution). 

L’information minérale, nutritionnelle et génétique qui se trouve dans l’eau de Mer sert à « recharger » le liquide extracellulaire en augmentant la communication cellulaire. 

Histologiquement, les cellules ne communiquent pas directement entre elles mais grâce au liquide extracellulaire. Les recherches montrent que l’homéostasie provoque des dysfonctionnements des mécanismes de régulation (température, hormones, SNC…), provoquant immédiatement une altération de la nutrition cellulaire. 

La nutrition et la communication cellulaire ont lieu nécessairement à travers le Liquide Extra-cellulaire. Ses dysfonctionnements par dépolarisation de la membrane cellulaire précèdent l’apparition « l’état de malade » pour aboutir à la maladie.

Dans cet ordre d’idée, nous savons que l’eau de Mer aussi par son identité minérale que par l’apport des éléments pré-biotiques, contribue à rétablir un fonctionnement cellulaire global.
L’action du TOTUM ionominéral permet à chaque cellule de retrouver, de manière totalement naturelle, un fonctionnement optimal.

Mais, en outre, l’eau de Mer est le système le plus ancien de communication entre cellules vivantes. Les cellules ne sont pas en contact direct les unes avec les autres, toute l’information intercellulaire (stimulis nerveux), métaboliques, immunologiques, vasculaires, etc.) flue donc à travers le liquide extracellulaire. 

La matrice synergique des minéraux cristalloïdes du liquide extracellulaire remplit une fonction intégrale qui détermine la santé du terrain biologique et par conséquent la santé de la personne. De plus, la quantité de minéraux et d’eau de liquide extracellulaire déterminent la qualité de la communication entre les cellules.

Actualité de la Thérapie Marine

Les différentes concentrations de l’eau de Mer permettent aussi bien d’équilibrer la nutrition cellulaire par isotonie que de la favoriser par hypertonie.

L’Eau de Mer naturelle replace les cellules dans des conditions optimales de fonctionnement qui réamorcent ainsi, nécessaire, soit par une action de type :

  • Centrifuge relançant les processus d’élimination corporelle

ou bien au contraire :

  • Centripète dans un processus d’assimilation métabolique

Les océans contiennent la séquence de l’homéostasie de la vie, le code génétique originel qui possède et contrôle l’évolution.

Biologie génétique

1 – La codification des minéraux

Les dernières découvertes en biologie génétique démontrent l’importance des minéraux dans la codification génétique.

Chez les plantes, les animaux ou les humains, nous trouvons dans les cellules chromosomes qui contiennent toute l’information nécessaire à la croissance et à la division cellulaire ainsi que l’information destinée à la production des protéines. Ces chromosomes sont à leur tour composés de l’information que contiennent les gènes.

Il existe une relation entre les aspects physiques, chimiques et biologiques des minéraux, les processus de la vie et l’assignation qui est faite aux minéraux spécifiques et qui régit chacune de ces inscriptions dans le code génétique.

Par exemple, dans la lecture de la carte génétique, les protéines à « doigts de zinc » sont directement liés à ce métal. La liaison métal ou protéine permet cette formation tridimensionnelle qui sera renforcée par la présence d’eau structurelle. La fonctionnalité du zinc se manifeste uniquement en présence d’autres éléments tels que le cuivre ou le potassium (en réalité plus de 13 éléments quantifiables sont impliqués dans ce processus), mais leur absence partielle, ou leur excès inhibe l’élément cité. Il existe un équilibre ionique qu’il faut maintenir dans l’apport des éléments entrant dans le processus.

L’homéostasie du Totum ionominéral qui se trouve dans l’eau de Mer permet une lecture, expression et transmission parfaite des gènes.

Ainsi, nous pouvons conclure que l’eau de Mer est le solvant universel, moléculaire et énergétique par excellence; elle « n’oublie » pas l’information lorsque  celle-ci est dissoute en elle. Les minéraux, composés organiques et matériel génétique stockés dans l’eau de Mer forment une matrice d’information biologique qui nous aide lors d’états de carence ou de détoxication cellulaire.

La similitude entre le sang humain et l’eau de Mer permet une régénération cellulaire complète. C’est la raison pour laquelle l’ingestion d’eau de Mer parvient à rééquilibrer l’organisme à la base : en régénérant ses cellules.

L’Eau est le solvant universel, moléculaire et énergétique par excellence; elle « n’oublie pas » l’information lorsque celle-ci y est dissoute.

Le terme « épigenèse » revient à Aristote. La controverse entre épigenèse et préformationnisme fut un débat majeur de la biologie au XIXe siècle. On attribue la paternité de l’épigénétique moderne au biologiste  Conrad Hal Waddington (1905 – 1975) qui, en 1943, l’a définie comme une branche de la biologie étudiant les implications entre les systèmes de gènes + environnement.

Cette théorie, écartée jusque dans les années 1990 devant l’incapacité à séquencer de façon totale plusieurs génomes et l’impossibilité de les déchiffrer, permet à l’épigénétique ainsi redéfinie de revenir sur le devant de la scène et d’êtr aujourd’hui un prolongement de la génétique classique.

C’est donc la théorie du changement et/ou de la modulation de l’expression génétique, en conséquence de l’ADN, au travers de facteurs externes au Milieu interne. Les minéraux (la plupart infinitésimaux), qui sont à la base de ces modifications génétiques, n’agissent pas comme cofacteurs des réactions enzymatiques mais comme véritables facteurs de ces réactions.

Ainsi, le Réseau d’excellence Épigénome, réseau européen de recherche et de soutien aux investigateurs de l’épigénétique, signale qu’Adrian Bird, Docteur en biochimie moléculaire, de l’Université d’Edimbourg, homme-clef dans la recherche sur l’activation des gènes et pionnier dans l’application de ces découvertes dans la guérison des maladies neurologiques « démontre la méthylation de l’ADN, c’est-à-dire 

une altération chimique de celui-ci encodant une information qui vient s’ajouter à celle un rôle majeur dans la mise sous silence des gènes et les souris qui manquent de l’une de ces protéines, développent une maladie qui ressemble à la maladie neurologique humaine appelé syndrome de Rett ».

Le Vidal de 1934 est la preuve, par ses indications du Plasma de Quinton de l’époque, du bien-fondé de la Thérapie Marine.

2 – Amélioration de l’expression génétique avec l’eau de Mer Quinton

Tous les éléments de la classification périodique de Mendeleïev sont nécessaires pour faciliter une expression correcte de nos gènes. Charles Walters nous parle dans son livre « Minerals for Genetic Code » de 64 minéraux qui facilitent cette lecture génétique. Par conséquent, notre intention est de fournir au Milieu Extracellulaire, l’ensemble des moyens nécessaires à la diffusion d’une information appropriée et complète au sein de notre terrain biologique.

Déja, dans la première partie du XXème siècle, le Docteur Arnulphy, gynécologue et homéopathe, avait eu l’intuition d’une action épigénétique du Plasma de Quinton durant la gestation, chez les femmes présentant des risques génétiques pour leur descendance. La pratique clinique illustra hautement le fondement de son intuition et ce n’est qu’aujourd’hui que la recherche et la théorie confirment les résultats spectaculaires obtenus par cette pratique intuitive. Ce qui s’explique par le fait que le Milieu Interne est structuré par les protéoglycanes (peptidoglycanes) et par les canaux hydriques et ioniques qui assurent une parfaite réception cellulaire par les microtubules qui sont chargés, entre autres, de l’approvisionnement du cytosquelette via les nucléoporines.

Le rôle des minéraux, même hautement déconcentrés ou à l’état de trace, est fondamental pour le code génétique solo P. Agre et R. Mac Kinnon – Nobel de Chimie 2003. Pour sa part, Bruce Lipton, Dr en Médecine, Chercheur en biologie cellulaire souligne « … En réalité l’ADN est contrôlé par l’environnement extérieur à la cellule. Notre corps peut changer si nous rééduquons nos croyances et perceptions qui limitent.»

L’ensemble de cette dynamique est que, si la charge génétique joue un rôle important pour la santé et la fonction de chaque cellule, il est évident aujourd’hui que « les opérations d’une cellule sont définies aussi par son interaction avec le milieu et non seulement par son code génétique ».

L’eau de Mer, dûment préparée à froid, selon Pharmacopée, doit être considérée comme le nutriment de base de notre organisme et aussi comme un facteur de régulation génétique favorisant l’expression la plus favorable de nos gènes.

Eau de Mer isotonique (Régulateur de l’homéostasie) est la composition qualitativement et proportionnellement identique au liquide extracellulaire (Milieu interne).

Isotonie naturelle

De par sa composition, elle associe les effets de la Pharmacopée pondérale et de l’infinitésimale, par un grand nombre de ses bio-composant. Elle contient le TOTUM du classement périodique des éléments. Contribue à une digestion normale grâce à la production d’acide chlorhydrique dans l’estomac.

L’eau de Mer maintient en alerte le système immunologique.

Eau de Mer hypertonique

 (Relance le métabolisme – Reminéralisant – Revitalisant) 

  • contribue à l’équilibre électrolytique, 
  • a un métabolisme énergétique normal et à réduire la fatigue
  • contribue au fonctionnement normal du système nerveux et à des fonctions psychologiques normales
  • contribue à une synthèse protéique et a une fonction musculaire normale
  • contribue au maintien d’une ossature et d’une dentition normale
  • joue un rôle dans le processus de division cellulaire.

Sa finalité est la REVITALISATION, la REMINÉRALISATION, chaque fois que l’on cherchera un apport EN EXCÈS, mais naturel, de tous les éléments du classement périodique de Mendeleïev, nécessaires à un fonctionnement maximum du métabolisme organique.

A utiliser lorsqu’on recherche un effet thérapeutique REVITALISANT IMMÉDIAT pour l’organisme ou prévenir un affaiblissement avant un effort important, aussi bien physique que psychique.

L’eau de Mer hypertonique contient le TOTUM IONOMINERAL