Comment consommer le plasma marin

L’eau de mer hypertonique permet de réaliser une boisson isotonique naturelle, parfaitement adaptée aux besoins de tous.

Il est important de boire au minimum 3 volumes d’eau douce pour chaque volume d’eau de mer.

L’eau de mer hypertonique peut s’utiliser de deux manières :

1. Pure (hypertonique) en petites mono-doses réparties sur la journée. Dans ce cas, l’eau douce est consommée séparément.

2. Diluée (isotonique) directement avec l’eau douce, ou encore des jus de fruits, de légumes ou des smoothies.

La dose journalière est propre à chacun, elle varie entre 100 – 200 ml d’eau de mer maximum 1 litre (diluée).  En cas de besoin particulier (maladie, déséquilibre aigu) la dose peut être augmentée car l’effet est proportionnel. Au contraire, s’il y a de fortes réactions ou une problématique rénale, la dose doit être diminuée.

Gérer le cumul nourriture et eau de mer

Afin d’éviter des diarrhées par hypertonie intestinales, il est conseillé de :

  • Supprimer le sel de l’alimentation, à la place de celui-ci, le remplacer par l’eau de mer pure c’est à dire, on sale son assiette à la fin.
  • Diminuer fortement les glucides et sucres de l’alimentation.
  • Eviter les excès de protéines, en particulier animales.
  • Eviter les aliments longs à digérer tels viandes rouges, fromages et graisses saturées. Ils créent des zones de stagnation dans l’intestin qui font monter l’osmolarité.
  • Ne pas boire d’eau de mer entre 1/2 heure avant et 1 à 2 heures après un repas.
  • Répartir l’eau de mer tout au long de la journée plutôt que la boire par grandes quantités ponctuelles.

Si malgré tout, les diarrhées persistent diminuer la concentration entre 1/5 et 1/10. La concentration idéale se trouve par expérimentation et ressenti.

Elle peut varier d’un jour à l’autre !

Facteurs saisonniers et climatiques

Temps chaud (été)

Diluer davantage pour favoriser l’hydratation et éviter que le contenu de l’intestin ne devienne hypertonique : BOIRE HYPOTONIQUE 1/5 à 1/10

Temps froid (hiver)

Concentrer davantage pour compenser le volume total de boisson plus faible : BOIRE ISOTONIQUE 1/4 à 1/5

SPORT

Pour les sportifs, la consommation d’eau de mer pendant l’effort permet de mieux neutraliser l’acide lactique, de diminuer le risque de crampes et de mieux récupérer après les efforts d’endurance.

Pour des efforts prolongés, on peut compléter l’eau de mer ainsi :

Conseil pour une bouteille de 750 ml : utiliser entre 80 et 150 ml d’eau de mer pure, associée à environ 100 ml de sirop biologique (ex : Cranberry ou fruits de bois), le tout complété avec de l’eau douce, et au besoin avec un apport glucidique pur (sans minéraux ajoutés).

CUISINE

En cuisine, l’eau de mer hypertonique remplace avantageusement le sel par son goût incomparable, sa composition complète et sa biodisponibilité.

Pour préserver la biodisponibilité, il est préférable de ne pas chauffer l’eau de mer au-delà de 40°C.

L’eau de mer s’ajoute donc de préférence après la cuisson, et indissociable des mets froids ou crus, tels les salades et jus de légumes.

USAGE EXTERNE

Utiliser pure (hypertonique) en cas d’infection, et diluée pour régénérer et hydrater

  • Bains ou compresses pour peau et muqueuses
  • Rinçage de la bouche
  • Nettoyage des yeux
  • Rinçage des sinus
  • Gargarismes